Exposition Unlike

Unlike est une exposition imaginée par Thomas Cheneseau, qui présente la question des réseaux sociaux et de l’identité numérique sous l’angle du détournement artistique. L’exposition réunit et explore pour la première fois des oeuvres d’artistes internationaux qui s’approprient Facebook  en détournant, déroutant, jouant, banalisant l’outil premier à travers différentes créations (installations, environnements 3D, expérimentations sonore, clips musicaux, livre, peinture, sites Internet et plug-in pour navigateur). Le titre de l’exposition Unlike a toute son importance car ces œuvres sont souvent critiques face au réseau social, et font figures d’acte de résistance contre les codes, les limites de l’interface et questionnent notre présence en ligne.

Commissariat d’exposition: Thomas Cheneseau
Chapelle des Augustins Poitiers, du 2 au 26 Février 2016
.
Artistes
.

César Escudero Andaluz (Linz)
http://escuderoandaluz.com/

Erica Lapadat-Janzen (Vancouver)
http://ericalapadatjanzen.tumblr.com/

Anthony Antonellis (New York)
http://www.anthonyantonellis.com/

Grégory Chatonsky (Montréal / Paris)
http://www.chatonsky.net/

Raphaël Isdant / Thomas Cheneseau (Paris)
http://www.raphaelisdant.fr/ / https://facebookfeedback.blog

Felipe Rivas San Martin (Santiago du Chili)
http://www.feliperivas.com/

Carrie Gates (Saskatoon)
http://www.vjcarriegates.com/

Benjamin Grosser (Chicago)
http://bengrosser.com/

Antonin Laval (Paris)
https://www.facebook.com/bien.oubien.752

Kaja Cxzy Andersen (Brooklyn)
http://kajacxzyandersen.com/

Clifton Anthony (Memphis)
https://soundcloud.com/boredlord

Milo Reinhardt & Conan Lai (Montréal)
http://www.miloreinhardt.com/

Jonas Lund (Amsterdam)
http://jonaslund.biz/works-archive/

Je publie donc je suis est une adaptation du projet Hekkah pour la Chapelle des Augustins. Le projet prend la forme d’un espace numérique alimenté en temps réel par les pensées, les réflexions et les actualités que chacun peut émettre autour du selfie sur le réseaux social Twitter. En s’approchant de l’installation, le visiteur fait apparaître son double sous la forme d’un Ange sombre miroitant le flux textuel environnant. Les contours de sa forme ne sont visibles qu’à travers l’activité et les publications en ligne. Lorsque l’actualité du selfie se fait plus rare sur le réseau, le corps se perd peu à peu dans l’obscurité. Chaque nouveau visiteur entrant dans l’installation vole ce corps qui passe ainsi de main en main et tente de persister dans nos mémoires.

dsc_0467dsc_0582img_7139imagecapture-decran-2017-02-21-a-15-28-06

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s